Faut-il un site internet quand on s’installe à son compte?

Parmi les questions que se pose tout nouvel entrepreneur, qu’il soit artisan, commerçant, consultant, ou autre, vient celle d’avoir, ou pas, un site internet. Et quel type de site, comment le créer, combien ça coûte, etc…

Dans cet article, je vais donc faire un panorama des différentes questions que peut se poser à ce sujet un entrepreneur qui débute.

1. Un site internet: pour quoi faire?

Vos objectifs

Avoir un site internet peut répondre à divers objectifs (qui peuvent se cumuler):

Être présent sur Internet.

Vos concurrents y sont certainement, donc ne pas être présent sur Internet est un handicap. Beaucoup de gens aujourd’hui font une première recherche sur Internet avant de s’adresser à un professionnel. Si vous n’apparaissez nulle part, ils contacteront vos concurrents. Reconnaissez que ce serait dommage…

Pouvoir être contacté

Cela rejoint le point précédent. Votre présence sur Internet pourrait se limiter à une simple page avec un numéro de téléphone et un formulaire de contact.

Présenter votre activité.

Un site internet vous permettra de présenter de manière détaillée vos prestations, vos produits ou vos services.

Vendre

Vous pouvez vouloir vendre directement vos produits ou services par internet.

Votre site est votre vitrine

Un site internet sera en quelque sorte votre “vitrine”, elle vous permettra de montrer votre expertise et votre professionnalisme.

Les besoins du client

Un site internet vous permettra de répondre à 2 types de besoins:

Rechercher des informations sur vous/votre entreprise

Dans le cas où une personne vous connaît déjà, elle peut vouloir rechercher des informations complémentaires sur vous (comment vous joindre, quelles sont vos prestations, éventuellement vos tarifs). Elle doit pourvoir trouver ces informations en faisant une recherche sur Internet (par votre nom ou celui de votre société).

Rechercher une solution à un problème

Dans le cas où une personne a un besoin particulier (elle cherche un produit ou un service), elle fait une recherche avec des mots-clés correspondant à son problème. Elle doit pouvoir trouver votre site pour le consulter et vous contacter.

 

2. Et pourquoi pas une page Facebook?

On pourrait effectivement penser qu’à l’époque des réseaux sociaux, avoir un site internet ne sert à rien: si l’important est d’être présent sur Internet, une page Facebook ou un compte Instagram pourrait bien faire l’affaire.

Danger de tout baser sur les réseaux sociaux:

Je pense qu’il est “dangereux” de ne baser sa présence sur Internet uniquement sur les réseaux sociaux, pour les raisons suivantes:

Pérennité et visibilité

Les réseaux sociaux ne sont pas adaptés pour vous assurer une présence pérenne et stable.
Lorsqu’on a une page Facebook et qu’on publie un post, celui-ci est vite noyé dans la masse du flux de publications quotidien:

  • Si la personne est abonnée à votre page, elle a quelques chances de voir passer un post que vous publiez (quoique si elle est comme moi et ne va se connecter que de temps à autre à Facebook, elle risque de ne même pas le voir),
  • si elle n’est pas abonnée à votre page, et qu’elle tombe sur votre page parce qu’elle vous a recherché, il est peu probable qu’elle aille voir tous les posts que vous avez publiés auparavant.
  • Et si elle ne fréquente pas le réseau social que vous avez choisi, elle ne vous trouvera pas…

De plus, si vous n’êtes présent que sur les réseaux sociaux, vous n’apparaîtrez pas dans les résultats des moteurs de recherche comme Google sur des mots-clés ou sur votre nom. Si vous êtes uniquement sur Facebook, la personne qui vous recherche devra vous chercher sur Facebook.

Vous n’avez pas la maîtrise totale de l’outil

Vous ne maîtrisez pas du tout l’interface des réseaux sociaux: vous ne pouvez pas présenter la page à votre goût, mettre un bouton de telle ou telle couleur à tel endroit précis. Si le réseau social décide de changer les règles d’affichage ou la présentation, ils ne vous demanderont pas votre avis.

Votre compte Facebook peut également être fermé, c’est rare mais cela arrive.

Les réseaux sociaux sont un complément

De mon point de vue, les réseaux sociaux peuvent être un levier supplémentaire pour vous faire connaître, renforcer votre présence, mais ce n’est pas suffisant.

Quand vous débutez, vous pouvez bien sûr commencer par vous créer une page Facebook (une page professionnelle, pas un profil), et/ ou un compte Instagram, Linkedin, voire une chaîne Youtube, selon votre domaine, et là où sont le plus vos futurs clients. Mais il est important de rapidement posséder son propre site internet.

3. Je n’ai pas le temps

Quand on décide de s’installer à son compte, on a mille choses à faire et à penser, et faire un site internet peut sembler accessoire, en tout cas pas une priorité.
Pourtant, la préparation de votre site peut être un exercice qui vous sera utile de manière plus globale sur la préparation de votre projet d’entreprise.
En effet créer un site ne signifie se précipiter sur le premier constructeur de site, choisir un thème vite fait, mettre deux trois textes et images…
Il y a toute une réflexion à mener en amont pour déterminer:

  • votre positionnement: quelle est votre cible, votre client idéal?
  • votre proposition de valeur: qu’allez-vous apporter à ce client, quel problème allez-vous l’aider à résoudre?
  • votre avantage concurrentiel: qu’apportez-vous de plus par rapport à vos concurrents? En quoi vous démarquez-vous?

Or, toutes ces questions, qui sont indispensables avant de créer son site, sont également les questions que vous devez vous poser lorsque vous décidez de lancer un business. Ce n’est donc pas une perte de temps. J’irais même plus loin: si dans le courant de votre réflexion pour créer votre site, par exemple au moment où vous réfléchissez aux différentes rubriques que vous allez présenter, vous n’arrivez pas à classer une de vos prestations dans ces rubriques, c’est peut-être que votre offre est “mal ficelée”… Cela peut vous aider à repréciser soit votre cible, soit votre proposition de valeur, soit votre positionnement….

Attention cependant à la procrastination déguisée…
La procrastination, c’est remettre à demain (puis après-demain, puis aux calendes), des actions que nous devrions faire tout de suite car elles sont importantes pour notre objectif.
La procrastination déguisée est une version subtile, voire sournoise de procrastination: c’est faire des actions qui ne sont pas essentielles, car elles ne sont pas indispensables à notre objectif. Pourrait entrer dans cette catégorie le choix sans fin d’un thème graphique pour votre site, des couleurs, des polices, du logo.
S’il est important de bien réfléchir aux contenus que vous allez inclure dans votre site, ne passez pas trop de temps à des détails, car vous avez d’autres actions importantes à faire.

 

4. Ça coûte trop cher

Quand on débute une activité d’entrepreneur, on n’a souvent pas beaucoup d’argent, et on cherche à aller à l’essentiel sans grever son budget.

Cependant, n’oubliez pas que votre site internet va être votre vitrine, c’est souvent le premier “contact” que votre potentiel futur client aura avec vous. Votre site doit refléter qui vous êtes et la qualité de vos services. Avoir un site internet qui ne fait pas professionnel serait complètement contre-productif et pourrait effrayer vos prospects.

Il faut considérer votre site internet comme un investissement et non une dépense.

La bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui on peut avoir un site internet à l’aspect tout à fait correct sans se ruiner. Il existe différents moyens de faire son site à des prix tout à fait raisonnables, que ce soit par un service d’hébergement de site web (ou CMS hébergé), ou un CMS opensource tel que WordPress, accompagné ou pas par un freelance.

De plus, vous n’êtes pas obligé de construire directement un gros site internet avec toutes les fonctionnalités. Vous pouvez démarrer avec un petit site vitrine de quelques pages, qui présente vos services et dispose d’un formulaire de contact, et vous ajouterez d’autres fonctionnalités plus avancées ensuite, quand votre entreprise aura bien démarré et que vous pourrez passer à la vitesse supérieure, que ce soit en terme de ressources budgétaires et/ ou humaines, ou en terme de temps. Par exemple, ajouter une section blog ou vous pourrez ajouter régulièrement du contenu qui attirera de nouveaux visiteurs, récupérer des mails pour envoyer des newsletters, faire de la vente en ligne.

L’important est de définir ce dont vous avez besoin pour démarrer, pour monter en puissance ensuite. C’est pour cela qu’il est important que le système que vous choisissez pour construire votre site internet vous permette de le faire évoluer.

Vous pouvez aller lire mon article sur les deux types de solution de création de site

5. Je suis allergique à la technique

Il se peut que vous n’ayez aucune envie de vous pencher sur les aspects techniques de la création d’un site internet. Si certaines personnes vont aimer prendre un peu de temps pour se former et créer leur site par leurs propres moyens, d’autres n’en ont aucune envie et préféreront se concentrer sur d’autres tâches qu’elles maîtrisent et apprécient plus.
Encore une bonne nouvelle ici: vous pouvez vous faire faire votre site à des coûts raisonnables. Le gros de votre travail sera de réfléchir à votre offre et à votre positionnement, mais ensuite, vous pouvez confier toute la partie technique à un freelance.
Un bon freelance discutera avec vous du contenu du site, pourra vous aider à structurer le contenu  que vous souhaiterez mettre dans votre site, vous conseillera sur les aspects techniques puis créera le site.
Ensuite, vous pourrez faire appel à ce même freelance pour ajouter des contenus et des fonctionnalités.

Ratio temps/argent/résultat:

Il faut trouver le bon équilibre entre le temps que vous pouvez passer à la création de votre site, le budget dont vous disposez et le résultat que vous allez obtenir.

Si vous disposez de peu de budget pour votre site, mais que vous avez beaucoup de temps (et l’envie de vous former), cela peut-être intéressant de créer votre site seul.

Si au contraire vous ne souhaitez pas passer votre temps et votre énergie dans la création du site, réservez une partie de votre budget pour vous faire accompagner par un professionnel. Comme je l’ai dit plus haut, vous pouvez démarrer petit et faire évoluer votre site par la suite.

 

Conclusion:

Selon moi, avoir un site internet est nécessaire quand on se lance dans entrepreneuriat:

  • pour pouvoir être “trouvable” lorsqu’une personne vous recherche, que ce soit par votre nom ou par votre thématique
  • pour montrer votre expertise et votre professionnalisme
  • pour avoir un positionnement clair de votre offre

Quelques conseils supplémentaires pour améliorer votre présence sur Internet, en complément de votre site internet:

Cet article fait partie de l’événement inter-sites “Devenir entrepreneur” organisé par Olivier Clémence du blog “Réussir mon e-commerce”. Vous pourrez consulter l’article résumant et rassemblant tous les articles ayant participé à cet événement ici , vous y trouverez plein de conseils, d’astuces de parcours de vie pour passer le pas et vous lancer dans entrepreneuriat.

Vous aimez? Faites-le savoir!
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

2 réponses

  1. bonjour,
    merci pour se partage, bon article sur l’entrepreunariat et surtout la réponse à la question, donc oui nous allons tous construire notre site ou blog…allez go ! je vais lire votre ebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.